Projets d’agrandissement

MACROFIGURATION DES PROJETS ET BESOINS DU CENTRE

Les projets figuratifs autour du centre sont à courts moyen et à longs terme.

Macrofiguration des projets et besoins du centre à court terme

Les objectifs que nous voulons atteindre sont les suivants :

  • Trouver des partenaires qui se proposent de construire le centre afin, d’abord d’augmenter les capacités d’accueil du centre pour pouvoir recevoir plus librement les enfants recensés et non pris en charge (quarante-six), mais aussi pour leur offrir désormais un cadre plus adapté et plus épanouissant.
  • Assurer un suivi médical plus complet et une alimentation plus spécialisée.
  • Trouver des partenaires éducatifs qui offrent leur savoir-faire et leur savoir être pour le bien-être des enfants pris en charge au centre.
  • Recruter un personnel spécialisé, diversifié, conscient de l’enjeu social que représente le centre
  • Obtenir au moins un véhicule pour le transport des enfants en cas d’activités programmées à l’extérieur du centre
  • Établir une véritable assise régionale qui portera au grand jour le sérieux de la bonne volonté du centre.

De ceci découle les besoins suivants :

  • Reconstruction du centre pour un cadre plus spacieux, adapté et épanouissant.
  • Besoin de parrainage des enfants car ce que contribuent les parents (variant entre 10 000f et 30 000f le mois) ne suffit même pas pour la nutrition de leur progéniture. Parmi ceux-ci nous ne comptons pas les quatre enfants qui sont sous la responsabilité même du centre.
  • Besoin d’un personnel spécialisé et diversifié.
  • Besoins nutritionnels (spécialisé) incluant complément alimentaire.
  • Besoins en soins médicaux spécialisé plus complet.
  • Besoin de formation continue du personnel.
  • Besoins en matériel de prise en charge ( caméscope, grands miroirs, pâte à modeler, piscine gonflable, rubans multicolores, jeux d’encastrement des animaux, des formes, fruits, lettres, syllabes, chiffres et calcul, jeux d’appariement d’image, jeux de construction, puzzles alphabétiques, de calcul, d’écriture, à lacet, jeux du marché, livres d’images, de contes, livres de jeux de coloriage, livre de jeux d’attention, cabanes démontables, matériel de déguisement, de théâtre, de peinture, outils divers).
  • Besoins en véhicule de transport pour les activités à l’extérieur du centre.
  • Besoins en matériel informatique pour le personnel et pour les enfants (ordinateurs portables comme prime du personnel afin d’améliorer leur possibilité de recherche, et desktops pour la prise en charge avec outils informatique des enfants).

Macrofiguration des projets et besoins du centre à moyen terme

A moyen terme, le centre se voudrait être capable de créer les sources de revenu externes pour lui donner plus d’autonomie. Les besoins seront donc en constructions et en recherche des sources de revenu externe.

Macrofiguration des projets et besoins du centre à long terme

Le centre évolue vers la construction d’abord d’un orphelinat intégré pour l’épanouissement des orphelins, leur scolarisation et leur formation professionnelle, mais aussi, pour les enfants déficients mentaux et physiques déjà présent, afin que ces derniers trouvent directement au centre un champ de socialisation important pour leur développement. Tout s’organisera dans une sorte de dynamique de groupe.

CONCLUSION : TéMOIGNAGE DE LA RESPONSABLE

Chantale Tchamba Ngatat

« J’ai engagé ce centre avec beaucoup d’espoir ; je voulais consacrer mon temps et mon énergie pour améliorer la santé de ma fille malade. Constatant que beaucoup de parents se décourageaient, j’ai eu envie de leur dire, par le centre, que tout espoir est encore possible. Je me suis dit : « J’ai eu de la chance ». En 10 ans, ma fille paralysée marche et pourra courir et faire de grande chose demain, qui sait que pourra faire les enfants des autres parents qui sont dans la même situation que moi.

En quatre ans d’existence du centre, je tire ma plus grande joie des plus petits progrès des enfants. Je suis  surtout très contente quand ces progrès sont plus rapides que je ne pouvais penser. Certes il y a des stagnations qui me semblent éternel parfois, mais depuis que j’ai commencée à recruter des spécialistes, je garde grand espoir.

En trois mois par exemple seulement, nous avons réussi à faire asseoir un infirme moteur cérébral (IMC). L’équilibre et le contrôle moteur sont encore difficiles, mais, c’est déjà quelque chose.

Avant l’arrivée du spécialiste, nous avions réussi à intégrer, en deux ans, de façon satisfaisante pour les parents et la famille, un enfant psychotique.

Je voudrais souligner les différentes portées du centre et le désir qu’il a d’érigé cette importance bien au-delà du seul contexte des enfants handicapés mentaux et/ou physiques mais jusqu’à la situation plus large d’une sorte de « village psychiatrique » ou toute couche vulnérable le monde trouve son compte. Le centre revêt donc d’une importance éducative (formation et information), spirituelle (développement personnel), sociale (affirmation de soi, réalisation de soi), économique (à travers les sources de revenu externes et l’emploi que cela pourrait générer), et politique (car tout ce qui regroupe de plus en plus de personnes à une valeur politique importante).

Je fini mon propos en me promettant de recruter progressivement autant  des spécialistes que possible pour le plus grand bonheur et l’épanouissement des enfants qui font tant ma joie si souvent. »

Je partage avec mon entourage